Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 13:41

L'an passé, Madame la maire de Montreuil Dominique VOYNET m'avait adressé ce courrier :

J'ai pris connaissance du message en date du 17 février 2009 par lequel vous m'alertez sur la propreté du Parc des Beaumonts.

Je tiens tout d'abord à vous confirmer mon engagement pour la protection de l'environnement et la qualité de la vie. Mais en matière de propreté, la tâche est rendue plus compliquée encore par le comportement incivique de certains (les sacs d'ordures abandonnés, les déjections canines...). La propreté est un vrai défi qui va au-delà du parc et des rues de notre commune. Il convient pour cela de motiver l'ensemble des citoyens et c'est un travail de longue haleine.

Je vous informe que j'ai transmis votre message à Madame Fabienne VANSTEENKISTE, Adjointe en charge de la voirie et des déplacements afin qu'un effort renforcé soit mis en oeuvre pour améliorer la propreté du parc et sa préservation.

L'équipe du parc des Beaumonts assure toujours une présence quotidienne sur le site. *Je peux également vous annoncer que la protection de la zone naturelle va être renforcée afin d'éviter quelques intrus fâcheux et que seront aménagés des observatoires pour favoriser l'accès visuel. Parallèlement un projet d'éducation à l'environnement sera finalisé et une refonte de la signalétique, plus pédagogique sera mise en place .
Restant à votre disposition pour toute précision, je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sincères salutations. 
Dominique VOYNET

*mis
en italique, gras et souligné par moi pour les raisons suivantes :

Dans le journal Tous Montreuil du 02/15 mars, sous le titre « Plus belle la ville », il est écrit notamment que des travaux ont été réalisés et seront terminés fin mars et que d'autres pages viendrons les présenter.
Sera-t-il vraiment présenter ce j’ai vu au début du mois de mars ?

Des panneaux de signalisation présentant le réseau Natura 2000.
celui est encore immaculébeaumonts0971

ce n’est pas le cas des autres.beaumonts6845L'autre côté présente le parc.
beaumonts6844

La friche nommée aussi savane dont l’utilité est décrite à http://beaumontsnatureenville.wordpress.com/2009/10/02/proteger-la-%c2%ab-savane-%c2%bb/  a été clôturée. ( partie 3 en pointillés rouges sur le plan ci-dessous )plan beaumonts

beaumonts0951
J'en ai fait deux fois le tour et n'ayant décelé aucune entrée, je pose la question :  la friche sera-t-elle entretenue?
Pour l'entrée sinon, il faut profiter du passage que des irréductibles ont déjà aménagé......beaumonts0952

 Passons maintenant aux observatoires. Il en existait un. Il est repéré par des jumelles sur le plan.
 Orienté Nord,  il permettait l'observation du passage des oiseaux migrateurs.
Il a été refait. Voila ce que j'ai découvert.beaumonts0949Vous pouvez admirer l'accès visuel.
Je me suis permis de passer au delà pour montrer la vue avant.  
beaumonts0947 
Enfin presque, car la mare, visible en hiver, est maintenant cachée par un nouvel observatoire.
Que voicibeaumonts0955Regardez la personne qui était de passage devant et la position des fentes d'observation.
Avec un peu de chance, l'avant dernière à gauche est à sa hauteur.
Je me réserve la troisième en partant de la gauche car pour les 6 fentes supérieures, j'ai du me mettre sur la pointe des pieds.
J'en conviens, je suis ridicule avec mon 1,80 m.
Inutile d'investir dans de grosses jumelles, encore moins dans une longue vue: les fentes sont trop petites. 
Deux autres observatoires ont été créés sur le même concept.
Un à l’est de la friche avec rampe d'accès.beaumonts0960avec la vue sur la frichebeaumonts0961Un à la mare de Brie dont l'accès est maintenant condamné.
beaumonts0965

Je doute fort que les personnes, qui ont décidé l'aménagement de ces observatoires, aient un jour observer des oiseaux.

Qu'ils sachent que j’avais l’intention de proposer mes services aux enseignants des écoles environnantes pour des sorties découvertes. Au vu de ce qui a été fait, j’ai décidé d’y renoncer.
Ce parc, je m’y sentais bien car j’y ai découvert une faune que les Montreuillois sont loin d’imaginer.

Par exemple, un écureuil que j’ai vu pour la première fois et photographié la semaine dernière.
Ce sera probablement ma dernière image.....le parc ainsi défiguré, par les membres d'Europe Ecologie qui gèrent la commune, ne m'attire plus.
beaumonts0982

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 21:36

Ce matin, sortie au bois de Vincennes programmée par la LPO et le CORIF et animée par Sébastien Détente Brisson.

Le temps est plus clément qu’hier. Pas de vent, température -1°C et le ciel s’est éclairci pour laisser place au soleil au cours de la matinée. La neige est encore bien présente au sol.

Devant l’entrée du parc floral, en attendant que tout le monde soit là, certains d’entre nous ont commencé à observer quelques mésanges charbonnières, étourneaux et un pic vert.

A 9h00, nous sommes 8 adultes et un petit garçon de 9 ans prénommé Némo à suivre Sébastien qui se dirige vers la parcelle entre les avenues des Minimes et Daumesnil.

Ne soyez pas étonné que des espèces très communes soient notées mais c’est à l’intention de Némo.

A peine entrés dans la parcelle, un faucon crécerelle plonge quelques mètres devant nous dans la neige. Il reste quelques dizaines de secondes avant de s’envoler dans notre direction sans que nous puissions voir s’il avait une proie.

Encore sur place, le cri caractéristique des perruches à collier se fait entendre. Nous les observons avant de poursuivre notre chemin jusqu’à une mangeoire aux alentours de laquelle nous recensons des mésanges charbonnières, un accenteur mouchet, un rouge gorge, un pigeon biset, une mésange nonnette, une sitelle torchepot.

Nous bifurquons sur notre gauche le long du petit ru en direction de l’avenue Daumesnil. Sur le ru, un couple de canards colverts en goguette pour la Saint Valentin.

Nous atteignons une zone bien dégagée. Rapidement, nous apercevons 4 chardonnerets se nourrissant de graminées en compagnie de pinsons des arbres.

Un pic épeiche signale sa présence par ses petits cris sans que nous puissions le localiser.

Personnellement, je vois rapidement passer un vol de 5 mouettes sans pouvoir les déterminer.

Il est 9h45 quand nous franchissons l’avenue Daumesnil pour entrer véritablement dans le bois. Rapide comptage et il faut bien évidemment ajouter merles noirs, pigeons ramiers, corneilles, pies et moineaux soient 20…..

En entrant, il y a quelques résineux. Nous nous y attardons pour noter la présence de mésange nonnette et sitelle torchepot mais aussi 2 grimpereaux, 2 roitelets triple bandeau et des mésanges bleues.

Quelques pas de plus, pour observer 2 grives draines se gavant des graines de gui.

Alors que Sébastien nous montre la cavité où, de temps à autre, se montre une chouette, une bande de 7 geais des chênes se fait remarquer en se rassemblant sur le même arbre.

Nous poursuivons notre chemin en longeant un ru sur la bordure duquel un troglodyte mignon cherche sa pitance pendant qu’un cormoran passe en vol au dessus de nous.

Sébastien reconnaît le cri d’un bouvreuil sans pouvoir l’apercevoir.

Nouvel arrêt près de mangeoires où cette fois est vu un pic épeiche mâle et un groupe de mésanges à longue queue.

5 grives mauvis nous survolent pendant que nous laissions Némo s’approcher de l’arbre sur lequel venait de se percher un faucon crécerelle mâle. Il a pu le contempler à 5 mètres au dessus de lui avant de nous rejoindre direction l’observatoire terme de notre balade.

Nous n’y découvrirons rien de plus mais 29 espèces d’oiseaux au cours de cette matinée, nous avons de quoi être satisfaits.

Merci à Sébastien.

 

Prochaines sorties : 28 février, 14 et 28 mars

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:52
Découvert le 15/12/2009 près du mémorial du Mont Valérien, cet oiseau attire depuis les ornithologues de la région parisienne car son milieu habituel est plutôt les régions montagneuses.
Merci au couple de personnes que nous avons croisé sur place ce matin
et qui nous a renseigné sur l'endroit précis pour l'observer.
Il se nourrissait d'araignées prélevées dans les trous des pierres du mur d'enceinte du fort.
à la pointe Nord de la face Ouest.

oiseaux0819

puis nous avons eu la chance qu'il vienne dans l'angle Nord sur le mur de clôture
à quelques mètres faire cinq minutes de toilette de nous avant de partir à l'ombre.

oiseaux0857

oiseaux0856

oiseaux0858

oiseaux0855

oiseaux0862




Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 21:00

Lundi matin, au bout de l’allée des marronniers, les pics se faisaient entendre.
J’ai pu voir 2 pics verts et un couple de pic épeiche dont voici le mâle
oiseaux0712

Au bas de l’observatoire, le faucon crécerelle était à l’affût
oiseaux0723

Me voir pointer l’objectif vers lui, l’a fait s’envoler

Mais j’ai pu le surprendre en survol un 1/4h plus tard
juste avant qu’il attrape un mulot.

oiseaux0689
oiseaux0690
Entre temps, j’ai surpris ce geai faisant sa toilette.

oiseaux0724 oiseaux0725 

Beaucoup de grives draines
oiseaux0692
et grives  mauvis
oiseaux0727
Mardi matin, le beau temps clair m’a incité à regarder vers les Mercuriales
de la Porte de Bagnolet au cas où le faucon pèlerin se montrerait mais sans succès.
Par contre, il y avait un faucon crécerelle dans le boisoiseaux0740

Je me dirigeais vers l'observatoire quand j'ai aperçu un épervier
dans l'arbre en haut à gauche des marches y menant.

oiseaux0742J'ai monté les marches et arrivé à sa hauteur, il a daigné me laisser
prendre quelques photos alors que j'étais à une dizaine de mètres de lui.oiseaux0750

oiseaux0747Hier, je l'avais vu dans un endroit de la friche fréquenté par de nombreux merles
mais ceux-ci venaient de déguerpir menacés par ce chat qui aujourd’hui
préfère se prélasser au soleil.

oiseaux0757
En quittant le parc, une bande de mésanges à longue queue dont une était baguée
oiseaux0761


oiseaux0767oiseaux0765
Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 14:54

 mes observations de ce matin de 11h00 à 12h30.
Peu de photos car bien souvent, le temps de cadrer et hop, je vois disparaître l’oiseau.

1 couple de troglodytes, des accenteurs mouchets, des rouge gorge, des pinsons des arbres

3 sortes de mésanges : charbonnières, bleues et mésanges à longue queue
1 faucon crécerelleoiseaux0684
avant-hier, il était perché au bas des escaliers menant à l’observatoireoiseaux0660

des grives mauvis, aujourd'hui à découvert mais lointaineoiseaux0679 

avant-hier plus proche, mais dissimulée

oiseaux0670autour des déchets végétaux situé au bord de l’allée des marronniers (entrée SO du parc)

2 grimpereaux

1 geai
1 pic épeiche mâle

oiseaux0640 oiseaux0641
Soient 12 espèces, ce matin auxquelles je peux ajouter
pies, corneilles, étourneaux, pigeons ramiers et merles.
Avant-hier, ce jeune merle a eu l'audace d'être à découvert à 5 mètres de moi
oiseaux0672
Il y avait probablement des chardonnerets et des verdiers car j’en ai vus avant-hier
ainsi que poule d’eau et pic vert que je n’ai pas entendus ce matin.
Preuve qu'il faut de la patience, les verdiers fréquentent le parc
mais ce n'est que récemment qu'ils se sont montrés correctement.
oiseaux0624 oiseaux0626
oiseaux0659  oiseaux0663 
oiseaux0664  oiseaux0678 

 De même, avec les pinsons des arbres avec cette femelle 

oiseaux0655

J'avais ce mâle pris le 25/10
oiseaux1026

Le jour là, le temps était maussade mais a été marqué par la première pose sur le parc
de perruches à collier

oiseaux1023
A noter, au mois de novembre, le passage d'un héron cendré à la mare perchée.

oiseaux0639 1
Aux connaisseurs d'attribuer un nom à ces champignons qui sont apparus en novembre...

 champignon0629 1  champignon0630 1
 champignon0632 1  champignon0681 1
champignon0627 1  

champignon0619 1

Je termine  par ce coucher de soleil sur Paris pris du parc.
.beaumonts-nov-dec2009 7236 1

 

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 16:14

C’est à l’observatoire de Dive, en mai 2007
que j’ai fait ma première rencontre avec des gorges bleus à miroir.
L
e premier fût ce mâle qui nourrissait ses petits à intervalles réguliers, . 
( photos prises avec lunette optique Leica munie d’un adaptateur spécifique pour boîtier Canon)

 Début juin, mâles alimentant leur progéniture ou défendant leur territoire en chantant .

 Cette année, avec le 3000mm/f4, le piqué est bien plus net.

 Il en est de même avec ces traquets motteux
2007

2009

traquet motteux pris en digiscopie 

 Au cours d’un pique-nique, ce coucou est venu pas très loin de nous.

 En mars, fin de journée à Dive, ce faucon crécerelle a fait le « Saint Esprit »  au dessus de nous.

 Dans la catégorie rapaces, je n’ai pu prendre que des buses variables en vol.

oiseaux0750 

 Hormis, ce jeune busard cendré apparemment en apprentissage de vol car un adulte surveillait à 30 m de là.

 

A la ferme des Tannes de la réserve de Moeze-Oléron, alors que je prenais ce chardonneret

mon attention a été détournée par un bruit impressionnant d'une cinquantaine de cygnes
passant en vol à 50 m de moi. I
mpossible de prendre l’ensemble

Sinon, dans les marais, la rencontre avec les cygnes est fréquente.
Ainsi cette femelle qui se nourrit d'algues. 

Le mâle, qui me surveillait de loin, s'est rapproché pour s'interposer entre sa femelle et moi.
 Comme j'insistais, il a gonflé son plumage montrant ainsi son courroux.

  balade en famille  

ou esseulé, comme ce juvénileles mouettes rieuses nichent dans les marais de l'Ile d'Olonne ainsi que les échasses blanche

A gauche, une juvénile de l'année 

le héron gardeboeuf qui fréquente le marais ou les champs surtout au moment des labours

pour justifier son nom, il se perche souvent sur le dos d'une vache

Les cigognes blanches sont de plus en plus nombreuses à nicher en Charente-MaritimeHéron pourpré très difficile à approcherDe retour des marais, il n'est pas rare de rencontrer des oiseaux destinés à la chasse.

faisan surpris en bordure d'un champ de maïs
au début du mois de septembre
provenant probablement d'un élevage

faisan sauvage qui se faufilait
à quelques mètres de moi
dans un taillis au mois d'avril

des perdreaux

En septembre, les figues bien mûres attirent les étourneaux

heureusement, qu'ils n'étaient pas aussi nombreux que le soir au coucher du soleil 

les fauvettes à tête noire aussi se délectent des figues cette linotte mélodieuse est en avance, les figues ne sont pas mûres au mois d'avril Cette année, les huppes fasciées ont été nombreuses et les nichées prolifiquesjeune de quelques mois

 Dans Oiseaux au nid en Charente-Maritime, j'ai oublié les rouge queue noir

dont le nid a été repris l'année suivante par des hirondelles

 hirondelle prête pour la migration 

 

femelle tarier pâtre

pouillot véloce
pipit farlouse  merle noir
 gobemouche gris  gobemouche noir
 hypolaïs polyglote  linotte mélodieuse
bergeronnette grise
vanneau huppé
pipit des arbres
Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 17:42

J’ai repris mes visites au parc des Beaumonts.

Dès mon arrivée au parc, cet accenteur mouchet me provoque par ses petits cris.

Pas farouche, je lui tire le portrait.

 Puis, je me poste au niveau de la cascade de la mare perchée. J’ai pu voir se poser une bergeronnette des ruisseaux sur le rocher mais à ma vue, elle a aussitôt disparu. Elle a été remplacée quelques temps après par ce troglodyte mignon. 

Les poules d’eau sortent de temps à autre. Notamment quand une personne jette du pain dans la mare. Ce que cette personne ignore, c’est qu’elle nourrit également les rats.
Voyant ma présence, ils partent des roseaux sous l’eau pour ressortir au niveau du morceau de pain.

D’où provient celui-ci qui est blanc ?

 

 Ma foi, mieux vaut le pain que ce mégot jeté dans l’eau, sous mes yeux.Des mégots comme les rats, il faut éviter leur prolifération. 
En ce qui concerne ce nuage de petits insectes aux abords de la mare, pas de problèmes des oiseaux s’en chargent. Mais pas ce verdier qui est granivore.Au pied d'un marronnier, ce champignon. A chacun son métier.

 

Les employés municipaux affectés
à l’entretien des espaces verts
ont dégagé l’accès à la mare de Brie.

Il faut maintenant que ceux de la voirie
passent ramasser les détritus
présents avant le dégagement.......

   

TRISTESSE

Entre le mois de juin et cette semaine, nette dépravation du parc.

Des bancs ont été cassés, les barrières limitant l’accès à la friche ont pratiquement disparu, un campement est dissimulé dans la friche, de multiples traces de feux, un panneau neuf Natura 2000 tagué.

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 20:39

Dans le cadre du week-end européen de la Migration (Eurobirdwatch 3 et 4 octobre 2009), le groupe LPO Charente-Maritime proposait, en autre, le suivi d'une opération de baguage des oiseaux migrateurs à la Ferme de Plaisance, Réserve Naturelle des Marais de Moëze-Oléron17780 SAINT FROULT
( Cette opération a été mise en place par les salariés LPO de la réserve qui sont agréés par le Muséum d’histoire naturelle de Paris ).
 

Pour la capture des oiseaux, des filets ont été tendus autour de la ferme avant que le soleil ne se lève. 

Toutes les 20 minutes maximum, des personnes passent récupérer les oiseaux.
Dépassé ce temps, il y a un risque pour la survie de l'oiseau
L'oiseau est libéré précautionnement du filet et mis individuellement dans un sac.

Les sacs sont apportés près de la table de baguage et mis à l'abri du soleil.

Le bagueur, en l’occurrence Philippe DELAPORTE, responsable de la réserve, prend un sac et prélève l’oiseau.

1ère étape: mise en place de la bague choisie en fonction de la taille de l'oiseau 

Chaque bague est gravée d'un numéro unique

Ensuite, Philippe nous le présente, nous laisse deviner puis le nomme.
Par exemple: présentation d'un rouge gorge

Une fois l'oiseau identifié, Philippe doit donner un certain nombre de renseignements qui sont
notés sur un cahier par une stagiaire bagueuse
Ces renseignements seront retransmis  sur fichier informatique pour le Muséum d’histoire naturelle de Paris.

D'abord, déterminer le sexe et l'âge
puis mesure de la longueur des ailes
d'un pouillot véloce

d'une fauvette à tête noirePhilippe souffle sur le poitrail pour dégager les plumes. Il voit ainsi les réserves de graisse de l’oiseau et définit un chiffre de 1 à 5 noté colonne Ad

Philippe vérifie l'état général de l'oiseau en particulier les ailes
Critère important avant le long voyage de migrationpour celle ci, il nous montre la repousse en blanc d'une aile d'un adultedans ce cas, c'est la transparence d'un jeune de première annéeEnfin, il est pesé. Pour cela, l’oiseau est mis délicatement dans un petit seau en plastique puis posé sur la balance

Dans le cas d'un oiseau plus gros, Philippe utilise des pesons équipés d'un cone en plastique comme celui en rouge en bas de l'mage ci dessous
Il est maintenant temps de libérer l’oiseau. Aujourd’hui, il y a des enfants.
Pour les moins peureux, Philippe explique comment prendre en main
pour les autres, ils prennent le bol et le pose libérant ainsi l’oiseau.

Dans le cas de prise d'oiseaux déjà bagués, après vérification que la bague n'est pas du jour
celle ci est laissée en place, les renseignements sont notés sur un cahier différent avec le N° de la bague.
Philippe et son équipe ont bagué 180 oiseaux dans la matinée.
Les 3/4 des oiseaux étaient d'espèces soit Pouillot véloce soit fauvette à tête noire.
Lors de ma présence, 13 autres espèces étaient représentées :

1 pouillot fitis, 1 fauvette grisette, 1 fauvette des jardins, rousserolle effarvatte, phragmite des joncs, 1 bouscarle de cetti, moineau, 1 accenteur mouchet, rouge gorge, 1 martin pêcheur, grive musicienne, 1 verdier, 1 traquet motteux 

En ce qui concerne le pouillot véloce ( à gauche contour de l'oeil plus marqué ) et le pouillot fitis à droite
Philippe nous a fait une présentation ensemble pour comparaison En cas de doute, Philippe nous montre un autre critère. Il regarde les rémiges ( plumes )
 la 6 ème comporte une émargination, c'est un véloce ( mot à 6 lettres ) si c'est la 5 ème : fitis ( 5 lettres)

La chance a voulu que les 3 espèces de fauvette soient prises en même temps
fauvette à tête noire mâle ( calotte brune pour la femelle )
 il regarde la racine du plumage de ce juvénile pour se déterminer sur le sexe ( noire ou brune )

fauvette grisette

fauvette des jardins

 Philippe a parfois recours à un livre pour déterminer avec exactitude le sexe

Notamment pour ce traquet motteux de1ère année

pour ce verdier, avec l'importance du jaune sur le bord des ailes pour déterminer l'âge

Malgré toutes les précautions, cette opération de baguage n'est pas sans risque.
Il arrive que des oiseaux s'étranglent dans le filet ou soient, comme aujourd'hui,  pour l'un probablement piqué par un frelon.Mais les bagueurs veillent à ce que le taux de mortalité ne dépasse pas le 1%.
Si le temps reste clément, certains des oiseaux d'aujourd'hui repartiront dès la prochaine nuit pour continuer leur migration.
D'autres vont se reposer quelques jours.
Souhaitons qu'ils nous reviennent  pour le prochain Eurobirdwatch  

 Quelques images des espèces capturées 

pouillot véloce

bouscarle de cetti
 accenteur mouchet traquet motteux 
grive musicienne 
traquet motteux martin pêcheur 
moineau  martin pêcheur en colère 
rousserolle effarvatte  
phragmite des joncs 


 Mes remerciements à Philippe et toute son équipe pour cette agréable matinée
 

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 07:50

Depuis 2004, j’ai l’habitude le samedi matin de promener ma petite-fille ERIN dans ce parc. Pratiquement à chaque halte à l’observatoire, nous avons rencontré David Thorns, ornithologue anglais, avec lequel nous échangions le bonjour. En 2007, fréquentant plus le parc, j’ai fait la connaissance de Pierre Rousset, ornithologue lui aussi. En 1999, sous les directives de Pierre, le parc a été aménagé et structuré tel qu’il est maintenant.

David et Pierre passent de longues heures à scruter le ciel ( skywatching ) et à noter ce qu’ils y voient. A leur contact, j’ai beaucoup appris et je me suis pris au jeu de photographier les oiseaux qui fréquentent le parc.

A savoir que pour 2008, 126 espèces ont été recensées, soient posées sur le site, soient vues en vol migratoire.(voir le site de David http://www.skutchia.com/annualreport08fr.htm )

Mes premières photos ont commencé en septembre 2007, avec ce faucon crécerelle. Avec Erin, nous le rencontrions sur le chemin du retour. A cette époque, celui se mettait en chasse vers 11h30 et se postait à peu de distance d’un chemin. 


 


 




Faucon crécerelle faisant du place en observant le sol à la recherche de petits mammifères
 


Nous avons pu approcher cet héron cendré à la "mare perchée". A l'époque, il était familier des lieux car il se nourissait de grenouilles et de poissons.
Cette année, il est plus rare.

 

A l'affût d'un poisson


Dans l'attente que la mare soit libre



Impressionnant pour une petite fille de 3 ans quand il est à 5 m


Il est bien évident que la mare perchée attire les oiseaux. Nombreux viennent s'y rafraichir, d'autres y nichent.
Nicheurs dans la roselière de la mare
Ce couple de canards colvert.

 




Malheureusement, cette année, ils ont disparu avec leurs canetons alors que ceux-ci n'étaient pas en état de voler.
Cette disparition est anormale et inexpliquée.

Des gallinules poules d'eau




 juvénile



La rousserolle effarvatte


Ceux qui se baignent à la mare

 femelle fauvette à tête noire

 moineau

 geai des chênes

 pigeon biset

 merle

rouge queue à front blanc 


 Ceux qui fréquentent la friche

accenteur mouchet

troglodyte mignon 

fauvette à tête noire

fauvette grisette
 

roitelet huppé

pinson des arbres femelle

pinson des arbres mâle
 

gobemouche noir

hypolais polyglotte
 

rouge gorge
 

verdier

grosbec casse-noyaux

pouillot véloce

chardonneret

tarin des aulnes

serin cini

bouvreuil pivoine

 bruant des roseaux


Les différentes mésanges

 

 

mésange bleue

mésange charbonnière

 

 

 

 

mésange à longue queue 

mésange nonnette  

 Ils sont plus discrets. Ils se repèrent par leur chant. Etant adhérent au Centre Ornithologique de l'Ile de France, je consulte souvent le site pour vérifier leur identification.
CORIF : http://www.corif.net/site/chantsidf/
 

 

ceux qui fréquentent la partie boisée du parc 

 pic vert

 

 pic vert



pic épeiche

pic épeichette

 pic mar

 grimpereau

 sittelle torchepot

 corneille

geai des chênes

pie bavarde

étourneau

 grive mauvis

pigeon ramier

 grive draine

 grive musicienne

 épervier

   


ceux qui survolent le parc

cormorans

 cormorans

goeland

 


cette perruche omnicolore qui a du s'échapper d'une volière

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 08:30

20 juin - 4 juillet 2009

J'ai fait ma première observation de guêpiers le 23/06, lors d'une balade au bord de mer. Ils étaient posés au sommet de squelettes de pins maritimes.
Le terrain étant très à découvert, ils s'éloignèrent à mon approche. Le lendemain matin, je me suis assis adossé à un pin et attendu.
Ma patience a été récompensée, car certains se sont posés sur une branche, à moins de 10m face à moi.
J'ai ainsi passé 4 matinées à les observer.
Ils ignoraient ma présence, au point de plonger dans ma direction, pour saisir en vol un insecte et revenir se poser face à moi.

Jamais bredouilles.
Ils faisaient un festin de cet insecte tapant violemment
leur bec à plusieurs reprises avant de les avaler.

 Pour ce criquet,
la frappe du bec sur la branche
a duré plusieurs minutes


En fin de matinée, leurs cris s'intensifiaient et brusquement, rassemblement pour partir en vol groupé ( entre 20 et 25 ). Quelques photos de ces guêpiers.

  

Visiblement, celui de gauche semble courroucé par ce festin non partagé

 



Hormis les guêpiers, j'ai recensé une trentaine d'espèces
dans un rayon de 500m autour de la maison que nous occupions.

  Mésanges bleue, charbonnière et longue queue, pinson des arbres, geai des chênes, huppe fasciée, grosbec casse-noyaux, serin cini, pipit des arbres, merle, pic épeiche, pic vert, merle, corneille, fauvette à tête noire, tarin des aulnes, chardonneret, cormoran, goéland, tourterelle turque, tourterelle des bois, rouge-gorge, verdier, gobemouche gris,hirondelle, milan noir, poule d’eau, foulque, gravelot, aigrette, faucon crécerelle
 

grosbec casse-noyaux 

geai des chenes 

 

gobemouche gris


 

 

chardonneret

 

jeune gobemouche gris

 

rouge-gorge

 

pinson des arbres

 

gobemouche gris

 

huppe fasciée

 

milan royal

 

verdier

 

petit gravelot

jeune faucon crécerelle

 

De plus, les fleurs attiraient papillons et insectes.

  Moro sphynx butinant une fleur de bougainvillier


Machaon sur une fleur de verveine


?????

??????

 
???

 

 ??????

 

?????

 

??????

?????

 

?????


Au cours d'une balade, après un orage, nous avons rencontré deux randonneuses sur notre chemin.


J'ai quitté la Corse à regret, mais avec l'espoir d'y retourner afin d'en découvrir davantage.

Mes derniers mots pour dire que nous avons rencontré que des Corses très accueillants et
enthousiasmes à faire partager la beauté de leur île.

Merci aux personnes qui peuvent me renseigner sur les photos non identifiées.

Repost 0
Published by afbobil - dans oiseaux
commenter cet article

Présentation

Passionné par les oiseaux, l'idée de ce blog m'est venue à la lecture de cette phrase de Thomas d'Aquin:

il est plus beau de transmettre aux autres ce que l'on a contemplé que de contempler seulement.

Pour retrouver toutes mes photos : mon site